Expérience Internationale - Association régie par la loi de 1901 - SIREN 524 523 461 - APE 9499Z - Email

ALLEMAGNE

 

Superficie : 357 340 kilomètres carrés

 

Population : 80 925 000 habitants (juin 2014)

 

Densité : 226 habitants au kilomètre carré

 

Capitale : Berlin (3 439 000 habitants)

 

Réunification : 3 octobre 1990 (fête nationale)

 

Organisation administrative : le pays est divisé en 16 Länder dotés d'un parlement (Landtag) et d’un gouvernement (Landesregierung)

 

Monnaie : Euro

 

 

Stages agricoles en Allemagne

 

 

 

L'agriculture en Allemagne produit,  avec le reste du secteur primaire, environ 1,1 % du PIB et représente 3 % de la population active, alors même que presque 35 % du territoire sont cultivés, soit 11,8 millions d'hectares, que l'ensemble des terres utilisés par l'élevage et l'agriculture représentent 55 % du territoire allemand, soit 17,2 millions d'hectares, et que 30 % du territoire sont utilisés par la sylviculture et la forêt.Près de 70 % de la surface agricole est cultivée sous forme de terres arables. Les céréales sont les principales plantes cultivées. Pour comparaison, en France, la surface agricole utile (SAU) représente environ 29 millions d'hectares, soit 54 % du territoire national, dont 62 % de terres arables.

 

En Allemagne, 5 millions d'emplois ont un rapport avec le secteur agricole et agroalimentaire, soit 12,4 % des actifs.

 

Les exploitations agricoles ont une surface moyenne de 46 hectares, contre 55 en France. La situation entre l'Est et l'Ouest reste très contrastée, la taille moyenne des exploitations de l'Ouest étant de 33 hectares, chiffre en augmentation régulière, tandis qu'à l'Est les exploitations ont une superficie moyenne de 183 hectares.

 

L'agriculture allemande est dominée par l'élevage, qui réalisait en 2008, 57 % du chiffre d'affaires (lait : 25 %, porcins : 18 %, bovins : 8,5 %, oeufs et volailles : 5,4 %), tandis que les céréales ne pèsent que pour 13 % dans les recettes agricoles. L’Allemagne reste le leader laitier européen avec une collecte de 29,3 millions de tonnes en 2011. La France, qui occupe la seconde place, est toujours assez loin derrière (24,6 millions de tonnes).La force de la filière laitière allemande réside dans la diversité de ses modèles de production : des exploitations familiales dynamiques et qui investissent au Nord, des petits ateliers qui résistent au Sud et des entreprises performantes à faibles coûts à l’Est.

La République fédérale est aujourd'hui le troisième plus gros producteur de viande de porc dans le monde, après la Chine et les États-Unis, avec près de 60 millions de porcs découpés chaque année.

Fait marquant, 17 % des terres arables ont des utilisations non alimentaires, avec notamment les biocarburants, dont le biogaz, qui se développe rapidement.

 

L'horticulture est également un secteur agricole à grande valeur ajoutée et à forte intensité de main-d'oeuvre. Près de 35 000 exploitations cultivent en Allemagne des produits horticoles sur une surface de 220 000 hectares, soit 1,3 % de la SAU.

 

La viticulture Allemande occupe une place non négligeable. Cette filière est en plein renouveau et retrouve peu à peu sa notoriété passée. En 2009, environ 20 000 exploitations cultivaient de la vigne en Allemagne, sur une surface totale de 100 000 hectares  dont 75 % sont réservés aux raisins blancs. Les vins de Moselle, du Rheingau, et de Hessische Bergstraße sont dûs en majorité au riesling, le cépage qui réussit le mieux en Allemagne. Dans d'autres régions,le müller-thurgau domine. Mais de nombreux autres cépages sont utilisés çà et là, notamment le pinot  noir. Avec dix millions d'hectolitres produits , l'Allemagne est le 8ème  producteur mondial de vin et le 4e de l'Union européenne. La fraîcheur des climats rend difficile l'obtention d'une maturité satisfaisante des raisins. L'emplacement des parcelles est donc primordial et ce sont en général des vins légers et fruités. Les vins allemands sont issus de terroirs bien spécifiques. Les sols y sont d'une grande variété et les cépages adaptés à chacune des 13 régions viticoles, de la fraîcheur du riesling au bouquet du pinot noir. Favorisés par le climat, les vins de ces régions sont bien typés, à la fois légers et fruités, avec du charme et du caractère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                    

 

 

                                                                               

 

 

                                                                                             

 

 

 

Les régions viticoles d'Allemagne

 

 

 

 

Au cours des dernières années, de plus en plus d'agriculteurs ont décidé d'orienter leur exploitation vers l'agriculture biologique. Les produits issus de cette filière représentent un marché à fort potentiel de croissance en Allemagne. Le secteur a vu son chiffre d'affaires passer de 1,48 à 5,8 milliards d'euros entre 1997 et 2009, soit 3,5 % du marché alimentaire. En 2009, il représente 5,6 % des surfaces cultivées, soit près d'un million d'hectares, et 21 000 exploitations agricoles, soit 6,3 % du total.

 

La forêt représente 31 % de la surface du pays, avec un volume sur pied de 3,4 milliards de m3 (soit 320m3/ha), d'après le dernier inventaire de 2007. C'est le plus important volume sur pied d'Europe, devant la Suède et la France. Le secteur « bois et forêt » emploie 1,2 million de personnes, pour un chiffre d'affaires de 148 milliards d'euros en 2009.

 

L'industrie agro-alimentaire allemande représente, au sens strict, 152 milliards d'euros en 2009, soit trois fois le chiffre d'affaires de la seule filière agricole. Elle est réalisée dans près de 5 800 entreprises employant 955 000 personnes. Elle est aussi principalement orientée sur les filières animales. A souligner également l'importance des industries transformant les denrées tropicales (café, thé, cacao), qui pèsent lourd dans les exportations agroalimentaires allemandes.

 

 

Conditions générales pour les stages agricoles en Allemagne

 

Durée : de 3 à 12 mois (éventuellement deux mois minimum)

 

Types de placements possibles

 

-   Agriculture générale - généralement mixte agriculture sur moyenne taille exploitations familiales (bovins lait, bovins viande,porcs, grandes cultures et machines agricoles  ;

 

-   Horticulture (Aménagement paysager, pépinières, maraîchage, vergers)

 

-   Viticulture oenologie

 

placements spéciaux sur demande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bourse formation linguistique d'Allemand  - L'Office Franco Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) peut accorder éventuellement une bourse  pour suivre  une formation linguistique en Allemand avant le début du stage.

 

La bourse est accordée pour un cours intensif de trois ou de quatre semaines à raison de 25 heures de cours par semaine.Le cours de langue doit avoir lieu immédiatement avant le séjour de travail (stage) en Allemagne uniquement dans l'un des centres agréés par l'OFAJ. Le candidat adresse ensuite par courrier postal à l’OFAJ à Berlin sa demande de bourse, remplie et signée, accompagnée des attestations demandées, au moins deux mois avant le début du cours (ceci implique donc que l'adresse de stage soit connue au moins trois mois à l'avance).

Lorsqu'elle est accordée par l'OFAJ, la bourse s’élève à 900 € pour un cours de langue de quatre semaines et à
675 € pour un cours de langue de trois semaines. De plus, un forfait pour les frais de voyage (trajet domicile école de langue en Allemagne) est accordé par l’OFAJ.