Expérience Internationale - Association régie par la loi de 1901 - SIREN 524 523 461 - APE 9499Z - Email

Page en construction

 

ROYAUME UNI

 

Superficie : 243 610 km2

 

Capitale : Londres

 

Population : 64 100 000 habitants

 

Monnaie : Livre Sterling (GBP)

Pour connaître le taux de change, cliquer ici

 

 

Au Royaume-Uni, EXPERIENCE INTERNATIONALE propose :

 

  • d'une part des stages agricoles pour les jeunes engagés dans un cursus de formation en agriculture,

 

  • d'autre part des stages en entreprises dans le secteur commerce, gestion d'entreprise, marketing et secteurs connexes pour les étudiants suivant des études commerciales et de gestion.

Stages agricoles au Royaume-Uni

(Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord)

 

L'agriculture du Royaume-Uni en bref

(source : Wikipédia)

 

Au Royaume-Uni, l y a environ de 327 000 exploitations agricoles qui ont une superficie cultivée d'environ 54 hectares en moyenne. 70 % des exploitations sont gérées directement par le propriétaire des terres, le reste étant exploité par fermage. Le secteur emploie 535 000 personnes soit 1,6 % de la population active, en baisse de 31 % par rapport à 1996. L'âge moyen d'un agriculteur britannique est de 59 ans, une moyenne d'âge en augmentation, de par l'augmentation constante du capital nécessaire pour passer la barrière à l'entrée du secteur et de la difficulté à valoriser un métier générateur de faible revenu. Pour pallier ces faibles revenus le secteur s'est souvent diversifié vers l'agriculture biologique, les biocarburants (à partir de colza, de miscanthus, de peuplier, de saule) ou vers le tourisme agricole. Ainsi, en 2000, 3 500 exploitations sur 525 000 hectares se sont converties à l'agriculture biologique, alors qu'il en y avait que 30 000 hectares pour 850 exploitations en 1997.

 

L'agriculture et l'élevage britannique utilisent au total environ 17 500 000 hectares, dont 6 200 000 sont cultivés. La moitié de cette superficie cultivée est allouée à la culture céréalière, qui elle-même est cultivée en moitié par du blé. Les principales cultures du Royaume-Uni sont le blé, l'avoine et l'orge, les pommes de terre, les légumineuses comme les haricots ou les pois, les cultures fourragères comme les choux, les vesces, le colza, le chou frisé et le foin pour l'alimentation animale.

 

Le cheptel britannique se compose d'environ 32 millions d'ovins, 10 millions de bovins, 9,6 millions de volailles et 4,7 millions de porcs. Le cheptel britannique a subi d'importantes épidémies dont la fièvre aphteuse en 1967, en 2001 et en 2007, avec la même année un foyer de fièvre catarrhale. Cependant le secteur a surtout été touché par l'importante épidémie d'encéphalopathie spongiforme bovine (maladie de la vache folle), qui a causé le décès de 166 personnes depuis 1994.

 

En 2010, le Royaume-Uni demeure un importateur net de produits alimentaires, ne produisant plus que 59 % de sa nourriture consommée. De fait, dès les années 1950, seule la production laitière, vendue à travers le Milk Marketing Board (dissout en 2002), subvenait aux besoins du pays.

 

En n'exportant que 13,2 milliards de £ de produits alimentaires, alors qu'il en importe 31,6 milliards £, la grande majorité des importations et des exportations se faisant avec d'autres pays d'Europe de l'Ouest. En 2009, L'agriculture est subventionnée à auteur de 3,64 milliards de £ (en déduisant les prélèvements). Ces subventions étant principalement originaire de la politique agricole commune et de l'Union européenne.